Qui n’a jamais entendu cette conclusion hâtive : trop dormir fait grossir ? Une étude récente soulève de nouveau cette question, et inverse même le sens de la marche ! En effet il semblerait que le sommeil, en plus de ne pas faire grossir, contrerait certains facteurs liés à la prise de poids, et permettrait donc de maigrir. En revanche, des durées de sommeil trop courtes favoriseraient la prise de poids, et par conséquent l’indice de masse corporelle.

 Les risques d’un manque de sommeil :

Dans cette étude, les résultats indiquent qu’un sommeil inférieur à une durée de 7 heures par jour seraient directement lié à une augmentation de l’indice de masse corporelle, en raison de facteurs génétiques, influant notamment sur la métabolisation du glucose, le stockage des acides gras et la satiété. Ces facteurs génétiques seraient deux fois plus importants chez les sujets dont les durées de sommeils ne dépassent pas 7 heures, tandis que les patients bénéficiant de nuits de sommeils de 9 heures y restent sujet à un taux dit “normal”.

De longues nuit de sommeils pour rester mince :

Les chercheurs ayant effectués cette étude concluent donc : des nuits plus courtes créent un environnement favorables au développement de ces facteurs génétiques, tandis que de longues nuits de sommeil réduisent le risque de développement de celui-ci.

Les résultats de cette étude démontrent que les nuits de sommeil inférieures à une durée de 7 heure entrent en compte pour 70% des augmentations d’indice de masse corporelle, tandis que les sujets “normaux”, n’y sont sujet qu’à 30%.

La science nous offre de nouveau une belle avancée technique, et nous démontre que le sommeil est une des clef de voûte du contrôle de votre poids. Il est bien entendu évident que vous devrez le prendre en compte lors de vos futurs régimes, et qu’il vous faudra dorénavant surveiller votre sommeil si vous souhaitez maîtriser votre poids.