Changement d'équipe - infirmiers du Metro South Hospital

Les infirmiers du Metro South Medical Center (Philippines)

Quelles sont les différences entre les deux métiers ? Aide-soignant ou infirmier ? Comment choisir ?

Pas plus que l’infirmier n’est un “sous-médecin”, l’aide-soignant n’est pas un “sous-infirmier”. Chacun des trois a son propre champ de compétence et ses propres responsabilités. L’infirmier les exerce sous le contrôle du médecin et de l’infirmier-chef, l’aide-soignant les exerce sous le contrôle de l’infirmier, mais cette hiérarchie des compétences n’est pas une hiérarchie de valeur.

La clé de la différence entre les deux métiers c’est le niveau d’études. Elle se traduira par une différence dans le niveau de salaire.

Voici donc la présentation détaillée du cursus de formation pour devenir aide-soignant.

Les conditions d’accès à la formation

On devient étudiant aide-soignant en passant un concours.

Ce concours est ouvert à tous, sans condition de niveau d’études, mais, de façon réaliste, il faut avoir le niveau du bac.

Il faut avoir au moins 17 ans.

Il n’y a pas de concours centralisé. Il faut donc choisir les instituts où l’on postule en fonction de plusieurs critères :

  • les dates
  • le lieu (par rapport au domicile, mais aussi parce que certaines régions financent les études.

L’accès au cursus partiel de formation

Un cursus partiel est possible en validant une expérience professionnelle d’au moins trois ans et 4.200 heures de travail, acquise dans au moins deux des domaines suivants :

  • tout ce qui touche aux soins d’hygiène, aux toilettes, aux soins de confort
  • l’aide à la réalisation des soins
  • l’observation d’une personne, de son état de santé, la transmission d’information
  • tout ce qui touche à l’entretien du matériel médical et de l’entourage du patient
  • l’accueil des patients, des visiteurs, des stagiaires…

Ce cursus partiel est aussi ouvert à des personnes qui ont d’autres diplômes médicaux : notamment – mais pas seulement – les ambulanciers et les auxiliaires de puériculture.

Les études pour être aide-soignant (AS)

Les écoles d’aides-soignants sont payantes. Le diplôme d’aide-soignant est un diplôme d’Etat, reconnu partout en France.

Les concours s’étalent de décembre – janvier à mai – juin , pour une rentrée scolaire en septembre (généralement janvier pour le cycle partiel).

Les études sont essentiellement orientées vers la pratique. La majeure partie est constituée par des stages en alternance. Sur les dix mois de cours, l’élève fera six mois de stage dans différents services.

La formation théorique, elle, donne les bases pour comprendre la pratique, permet de consolider les acquis du stage, et améliore le bagage économique.

Les différents modules

Ils suivent une progression logique, qui part du plus simple, l’assistance à la personne, pour évoluer vers les soins, puis la capacité à communiquer avec une équipe et participer à la vie du service hospitalier.

Les stages pendant la formation d’aide-soignante

Les stages doivent se dérouler dans des services variés, pour que l’élève puisse acquérir les compétences nécessaires aux différents environnements dans lesquels il va évoluer. Le service du dernier stage est choisi par l’élève, en fonction de ses souhaits d’orientation professionnelle. Auparavant, il sera passé dans des services de médecine, de chirurgie, de psychiatrie, et il sera intervenu auprès de personnes âgées ou handicapées, et en dehors de l’hôpital.

Le cursus partiel

Pour les élèves aide-soignants qui ont bénéficié de la validation de leur expérience professionnelle, un cursus partiel est organisé, sur mesure. Il dure en moyenne six mois, et il est organisé pour compléter les savoirs manquants, en fonction du profil de l’étudiant.

Combien coûte la formation d’aide soignante ?

La formation coûte, selon les régions et les instituts, entre 2.000 et 4.200 €.

Certaines régions, en déficit d’aide-soignantes, payent les études des élèves ayant les meilleurs résultats aux concours d’entrée. En Bourgogne et en Pays de Loire, la formation est entièrement prise en charge par le Conseil Régional (mais c’est au candidat de faire les démarches en déposant son dossier).

Les chômeurs inscrits à Pôle Emploi depuis plus de trois mois au début des cours bénéficient aussi d’un financement à 100%.

Enfin d’autres financements (Fongécif, bourses, etc.) sont possibles.