Le concours d’aide soignant se compose de deux épreuves séparées, un écrit et un oral. Il est important de bien se préparer au concours : si les sujets et les épreuves demandées correspondent à un niveau de 3° des collèges, le stress peut jouer son rôle. Souvent aussi les candidats n’ont pas l’habitude de passer des examens régulièrement, et ils peuvent faire des erreurs dans la gestion de leur temps, ou faire un hors-sujet.

Il n’y a pas de secret : pour être à l’aise, il faut bien réviser ses matières, et se préparer au maximum, en essayant de se mettre en situation réelle.

Préparer le concours seul(e) ou dans une école ?

Les écoles de préparation au concours d’aide-soignant sont assez nombreuses. Ce ne sont pas, généralement, des écoles spécialisées, mais des instituts privés qui ont embauchés d’anciens aide-soignants, ou des professeurs en I.F.A.S., qui sont à même de donner des conseils pratiques.


Le gros avantage de ces écoles est de permettre les échanges d’expérience, avec les professeurs, et l’organisation de groupes de travail avec les autres élèves. Il est toujours plus facile de se motiver pour réviser à plusieurs !

Si on souhaite préparer seul le concours, la méthode est la même que pour tous les autres concours : acheter des livres d’exercices spécialisés, des annales, réviser les sujets, et passer seul « dans les conditions de l’examen » les épreuves données dans les annales.

Préparer l’épreuve écrite du concours d’aide-soignant

L’épreuve écrite dure deux heures. Elle est partagée en deux exercices :

La dissertation

On donne aux futurs aide-soignants un texte d’une page maximum, qui porte — bien entendu — sur des thèmes en relation avec la santé. On appelle cela « un thème d’actualité d’ordre sanitaire et social« . Le candidat doit lire le texte et l’analyser, en dégager les idées principales et les commenter. Il est aidé par deux questions posées dans le sujet, qui lui permettent donc d’identifier plus facilement ce qui est l’essentiel du texte.

Infirmiers et aides-soignants : la promotion 2012 de l'IFSI d'Arles

Infirmiers et aides-soignants : la promotion 2012 de l’IFSI d’Arles (Photo CC BY NC)

Les thèmes abordés sont larges : on parle souvent des « grands problèmes », comme la qualité de la nourriture, l’obésité, les « fléaux sociaux » comme l’alcoolisme, les maladies les plus connues, ou de sujets plus sociaux, le coût de la sécurité sociale, l’évolution de la natalité.

L’objectif de la dissertation

La dissertation permet au candidat de montrer :

  • ses qualités d’analyse (dégager les éléments essentiels du texte)
  • ses capacités de raisonnement et de synthèse, dans la rédaction de ses réponses
  • sa curiosité pour les thèmes de son futur métier : on ne lui demande pas de tout savoir, mais d’avoir déjà une certaine culture médicale.

Le Questionnaire

Il occupe la deuxième partie de l’épreuve du concours écrit. Il s’agit de dix questions, auxquelles le candidat peut apporter rapidement des réponses.

Le Questionnaire à Réponses Courtes est, lui, un véritable test de connaissances, à la différence de la dissertation.

Son objectif : savoir si le candidat a les connaissances nécessaires pour suivre la formation d’aide-soignant.

Les dix questions sont réparties ainsi :

  • Cinq questions portent sur la biologie humaine (niveau programme de troisième des collèges) ;
  • Trois questions demandent de faire des opérations numériques de base (addition, soustraction, multiplication et division) ;
  • Deux questions sont des exercices de conversion, par exemple de litres en centilitres, d’heures en secondes, opérations que l’aide-soignant devra régulièrement réaliser ensuite, pour appliquer les posologies et les protocoles de soin.

C’est donc la partie qui est la plus facile à réviser seul, et celle aussi où il est essentiel de maîtriser son savoir.

L’épreuve orale d’admissibilité à la formation d’aide soignant

Elle est limitée à vingt minutes. Le plus souvent – mais ce n’est pas une obligation – elle est partagée en deux durées égales, dix minutes pour un exposé oral, et dix minutes pour des questions.

L’exposé oral porte, comme l’épreuve écrite, sur un « sujet d’actualité sanitaire et social« , que le candidat va tirer au hasard dans la salle d’examen, puis préparer pendant une demi-heure.

Cours en IFSI

Cours en IFSI
Photo CC BY SA de LaTransfo

Comme pour l’épreuve écrite, l’essentiel est de comprendre bien le sujet, de savoir argumenter, et d’avoir une bonne culture sanitaire.

Par exemple, si votre sujet porte sur la sécurité sociale, on ne vous demandera certainement pas de connaître les différentes caisses spécialisées, mais avoir une ordre d’idée du montant global du déficit et de son origine (ambulatoire ? consultations ? médicaments ? hospitalisation ?) est nécessaire.

Les questions à l’issue de l’exposé vont porter :

  • sur l’exposé, pour préciser / corriger certains points
  • sur le candidat, pour évaluer sa motivation, comme dans un entretien d’embauche

Pour cela, l’essentiel est d’être sincère… et intéressé par la profession. On pourra vous demander par exemple, pourquoi vous avez choisi de devenir aide-soignant, si vous avez déjà une connaissance du milieu médical (environnement familial, stage), mais aussi si vous êtes organisé, si vous avez une solution pour financer vos études, une solution de repli en cas d’échec, bref si vous vous comportez comme un professionnel.

Les meilleures annales et méthodes de préparation solo du concours

Que vous prépariez seul ou en école, voici notre sélection des meilleures annales et méthodes.

Concours Aide-soignant – IFAS par Vuibert

Le livre de Vuibert, publié dans la collection « Admis en École Santé » est un gros pavé de 420 pages qui réunit tout ce dont on peut avoir besoin pour préparer son concours. Pour chaque épreuve et chaque matière, le livre propose :

  • un rappel théorique du contenu du cours
  • organisé selon un planning de révision
  • avec des exercices
  • et enfin, les fameuses annales corrigées dont Vuibert est le spécialiste.

La mise en page est sobre, sans fantaisie, mais claire. Les titres, les éléments importants sont soulignés avec une couleur bordeaux qui les met bien en évidence.

Les annales sont celles des années précédent la date de parution (septembre 2013). Il manque donc les derniers sujets de l’année 2013. C’est le seul reproche qu’on peut faire à ce livre.

Aide-soignant – Le concours d’entrée 2014 – Éditions Foucher

Avec ses 192 pages, le livre des Éditions Foucher est nettement plus léger que celui de Vuibert. En effet, il ne présente pas annales aussi détaillées. C’est plus un aide-mémoire de révision et un guide de méthode pour ne pas se laisser dépasser par le travail de révision.

Néanmoins, en n’en mettant pas « trop », il permet au contraire de se concentrer sur la préparation de l’examen.

Il est aussi bien meilleur marché avec une différence de prix de près de 50% avec les annales Vuibert. On regrettera quand même l’absence des annales, qui permet de se faire une bonne idée des questions auxquelles on va être confronté. Néanmoins, on peut prendre en complément le carnet d’entraînement AS/AP et le carnet d’entraînement pour l’épreuve orale tous les deux chez le même éditeur.

Entraînement à l’épreuve orale du concours d’AS – AP

Le livre d’Elsevier-Masson a la particularité de permettre la préparation de deux concours simultanément : aides-soignants et auxiliaires de puéricultures.

Écrit par Jacqueline Gassier, qui a écrit ou participé à plus d’une centaine de livres sur les formations médicales et paramédicales, sur la puériculture et la petite enfance, ce livre aborde tous les points du programme à travers seize chapitres.

Chaque chapitre est structuré de la même façon :

  • l’essentiel du cours
  • des exercices d’entraînement
  • les corrigés

Bien qu’il s’appelle « entraînement à l’épreuve orale », les thèmes abordés dans les seize chapitres sont aussi ceux qui sont traités en épreuve écrite.

Par rapport aux deux autres livres, sa présentation est plus dense, ce qui peut le rendre moins agréable.

La Formation avec Vidéo d’entraînement

Pour ceux qui choisissent de s’entrainer seul, la combinaison livre + DVD proposée par les Editions Lemaire est un produit parfait. Cette formation aborde en effet tous les aspects « classiques » (cours, exercices), en plus elle permet de voir, en situation réelle, deux entretiens, qui sont commentés et disséqués par le formateur ! Une excellente façon de voir ce qu’il faut faire… ou pas pour réussir son oral.

Ce sont en tout trois heures de vidéos qui sont proposées. En plus de ces deux entretiens devant le jury, on trouve sur le DVD :

  • des illustrations en vidéo de certains points du cours
  • des interviews d’anciens candidats ou d’aides-soignants en activité, qui aident à bien comprendre le déroulement de la formation et la pratique quotidienne de la profession : essentiel pour bien expliquer sa motivation au jury !
  • la présentation d’une méthode pour profiter au mieux du temps de préparation de son exposé oral et des dix minutes dont on dispose devant le jury.

Avec sa méthode originale, ce combiné est vraiment une clé pour la réussite. De plus, son prix a baissé, il était auparavant vendu à plus de 50 € ! Au prix actuel, pourquoi se priver ?