J’ai découvert ce matin un nouveau blog, qui parle d’un sujet très peu traité : la déficience auditive. Malheureusement, ce blog est – pour l’instant – uniquement en anglais, mais je sais “de source sûre”, qu’on envisage, à terme, d’en faire peut-être une version française, si il y a suffisamment de lecteurs (donc manifestez-vous !).

Plus encore que les problèmes de vue, la surdité, totale ou partielle, est un handicap qui ne se voit pas. Quand on a une très mauvaise vision, généralement on porte des lunettes. Certaines déficiences visuelles, pourtant, peuvent passer inaperçues (c’est le cas de l’absence de vision du relief), mais en général, quelqu’un qui a un très gros problème de vision, cela se “voit”.

En revanche, quand on a des problèmes d’audition, c’est beaucoup plus discret. Cela peut, souvent, ne pas être détecté, ou équipé (c’est le cas d’une des auteures du blog, qui n’a été équipée qu’à 38 ans, et dont la vie à changé depuis). En particulier, chez les jeunes dont l’audition a été abîmée par la musique trop forte, dans les concerts ou tout simplement avec des écouteurs “à fond la caisse”, la perte d’audition va être progressive, pas remarquée, et on entre peu à peu dans le cercle vicieux qui consiste à s’habituer à un volume sonore élevé, qui compense cette perte, tout en continuant à abîmer les oreilles. (C’est ce que j’appelle le syndrome de l’ouvrier métallo… qui finit par crier en permanence, habitué à un niveau de son très élevé).

L’autre raison pour laquelle le handicap auditif n’est pas très visible, c’est qu’on cherche à rendre les appareils les plus discrets possibles. Tendance marketing qui s’adresse plus aux seniors, qui perçoivent la baisse de leur ouïe comme un signe de vieillissement, et souhaitent à tout prix la dissimuler le plus possible, comme on teint ses cheveux blancs. Mais la situation est totalement différente quand on est une petite fille, une étudiante qui a l’air “tellement normale“, alors qu’elle a de sévères déficiences auditives.

Les difficultés scolaires ne sont pas mises sur le compte de l’infirmité physique, qui passe inaperçue, mais sur une supposée déficience intellectuelle. Situation porteuse de beaucoup plus de souffrances que les éventuelles moqueries liées au port de l’appareil auditif.

Ce blog “Phonak Community Blog” n’est pas un site médical : c’est une communauté de personnes ayant une difficulté physique. C’est d’ailleurs ce qui le rend particulièrement intéressant. La lecture d’un témoignage, le partage d’expériences aide tout autant, sinon plus, que les explications strictement médicales. Il est “porté” par un fabricant d’appareils auditifs, mais il n’a rien de publicitaire. Donc, si vous parlez anglais et que le sujet vous intéresse… à mettre dans vos favoris !

Screen shot de la page d'accueil du blog PHonak

Page d’accueil du blog