Le traitement de la surdité dépend de l’origine du dysfonctionnement de l’appareil auditif. Il est donc essentiel de diagnostiquer le type de surdité dont la personne est atteinte pour pouvoir apporter une réponse médicale adéquate.

Appareil auditif discret porté par une femme

Le traitement de la surdité dépend de son type : l’appareillage ne convient pas à tout le monde

La surdité de transmission

Ainsi, la première catégorie de surdité constitue ce qu’on appelle la surdité de transmission. Elle se caractérise par une déficience de l’oreille moyenne ou de l’oreille externe.

Les sons sont en fait bloqués au niveau du conduit auditif externe si ce n’est au niveau du tympan et des osselets qui constituent l’oreille moyenne.

Les blocages qui empêchent les informations d’arriver peuvent être constitués par des maladies comme les otites à répétition ou encore l’otospongiose, une calcification qui empêche l’étrier de se mouvoir correctement.

La surdité de transmission peut aussi être causée par un blocage d’ordre mécanique, constitué par la présence d’un corps étranger ou encore d’une quantité importante de cérumen.

Cette forme de surdité ne présente pas de gravité insurmontable. Il s’agit souvent d’une surdité simplement partielle dont le traitement donne presque toujours de bons résultats.

En effet, il faut savoir que l’oreille interne reste intacte. La personne peut encore entendre même si elle perd une perception auditive pouvant aller entre 20 et 60 décibels.

La surdité de perception

La surdité de perception est plus grave dans la mesure où elle concerne l’oreille interne. Il peut s’agir d’une lésion au niveau de la cochlée ou du nerf auditif. En fonction de la région atteinte, on qualifiera la surdité de surdité cochléaire ou de surdité rétro-cochléaire.

La perte auditive de la personne varie alors entre 20 et 100 décibels et peut même aller au-delà.

La surdité cochléaire, appelée aussi surdité neurosensorielle s’explique par le fait que les cellules ciliées de l’oreille interne sont incapables de traiter les informations reçues de l’oreille moyenne.

Ce type de surdité est particulièrement remarquable lorsqu’on est dans les sons aigus.

La surdité rétro-cochléaire quant à elle, est causée par une déficience du nerf auditif.

La surdité de perception est essentiellement causée par le vieillissement de l’oreille interne chez les personnes âgées. On parle alors de presbyacousie.

Autrement, elle est liée à une maladie ou alors à un traumatisme sonore ou crânien.

La surdité génétique ou acquise

En parallèle à ces catégories de surdité, il faut distinguer la surdité génétique de la surdité acquise, cette dernière constituant la majorité des surdités.

Toutefois, la surdité peut être transmise par les gênes et se pose dès la naissance. Dans la plupart des cas, cette transmission se fait de façon récessive. La moitié des surdités congénitales sont d’ailleurs transmises par le gêne appelé Conexine 26 (Plus d’informations sur ce gêne sur Cochléefrance.fr.

La réparation de ces gênes sources d’anomalie font encore l’objet d’études par les laboratoires.

Les traitements envisageables

Les solutions médicales et chirurgicales pour traiter la surdité de transmission existent. Si ces traitements s’avèrent être inefficaces, le patient peut alors opter pour les prothèses auditives.

Traitement médical

Pour la surdité de perception, qu’elle soit moindre ou sévère, l’aide auditive, comme celle d’Audioboutik, constitue également la solution. La maladie étant évolutive et pouvant augmenter de gravité, le patient peut avoir besoin d’un implant cochléaire.
Les aides auditives, qui sont en fait des prothèses auditives, mais sans l’intervention d’un audio prothésiste (ce qui explique le prix si bas par rapport aux prothèses), conviennent à la grande majorité des problématiques de surdité partielle. Pour savoir si cette solution vous conviendrait, il est possible de faire un test auditif en ligne.

Traitement chirurgical

Sur le plan chirurgical, le médecin peut opter pour une greffe de tympan, une reconstruction des osselets, une prothèse de remplacement de l’étrier, une création d’aérateurs tympaniques…

En conclusion, la surdité peut avoir plusieurs formes, celle dite de perception étant la plus difficile à traiter. Le traitement peut être médical, chirurgical ou d’appoint, grâce à l’utilisation d’une aide auditive.

N’hésitez pas à lire les autres articles de notre dossier “surdité”.