Logo VoiceOver de AppleCliquez sur le logo pour aller sur la page Apple du produit

Quand on est malvoyant, ou carrément aveugle, on utilise pour surfer des navigateurs spécifiques, qui ‘lisent’ le contenu des pages webs. Pas de souris, on en est au bon vieux temps du DOS et des commandes claviers. C’est d’ailleurs pourquoi il est si important de respecter les consignes d’accessibilités qui sont données par exemple ici (nous on est en train de s’y mettre). A priori, l’idée d’une navigation tactile, comme elle se pratique avec les smartphone et de nombreuses tablettes, est totalement incompatible. Or il semble qu’Apple ait réussi à relever le défi avec VoiceOver, qui équipe depuis 2009 les iPods, ipads et iPhones (tout ce qui utilise iOS5), en plus d’être un composant de MacOs X.

En dehors de la page d’Apple, je n’ai malheureusement pas trouvé de ressources en français aussi détaillées qu’en anglais sur VoiceOver. Pour ceux qui parlent anglais, il y a cette vidéo postée sur Youtube, qui montre l’utilisation du smartphone et de la tablette par un ingénieur d’Apple malvoyant. Les explications suffisent sans doute pour se rendre compte du fonctionnement du produit, j’avoue que les images aident beaucoup.

Ce que je trouve particulièrement impressionnant, c’est la rapidité avec laquelle on peut saisir un texte ou un numéro de téléphone sur l’écran tactile. VoiceOver indique la lettre ou le chiffre sélectionné, et il suffit de valider. Si il est possible de taper sur un clavier sans voir (c’est ce que font, après tout, tous ceux qui utilisent régulièrement un clavier), le faire sans confirmation visuelle des lettres qui apparaissent à l’écran, d’une part, et d’autre part sur un espace aussi restreint qu’un écran de téléphone ou de tablette, sans le repère physique des touches, est nettement plus difficile, et la rapidité de saisie démontrée sur l’écran est impressionnante.

VoiceOver et iPhone, une révolution pour les aveugles

Il y a aussi cet article, qui date de 2010, et dont je vais essayer de traduire les éléments essentiels :

Mercredi dernier, ma vie a définitivement changé. J’ai pris un iPhone. Je pense que c’est la chose la plus extraordinaire qui ait été faite pour les aveugles depuis très longtemps, peut être depuis toujours.  Il offre des possibilités d’accès incomparables à des applications développées de la bonne façon, et a changé ma vie en 20 heures. […]

Quand j’ai entendu pour la première fois qu’Apple allait proposer un téléphone portable avec écran tactile équipé de VoiceOver, le soft de lecture d’écran utilisé par les Macs, j’ai eu envie de m’en moquer. Les aveugles sont habitués à de vagues promesses d’une plateforme miraculeuse, qui se transforment en un ensemble de software vaguement assemblés avec un lecteur d’écran aux fonctions minimales fonctionnant sur un matériel trop cher et fragile, je me suis dit qu’Apple voulait juste faire une opération de relations publiques – après tout, comment une personne aveugle pourrait-elle même utilisé un touchpad ? […]

Beaucoup de revues de produit et de gens disent d’attendre entre une demi-heure et une heure pour juger une interface vocale pour un touchpad. Je m’attendais à un processus étrange et relativement ardu, et en particulier pour l’utilisation du clavier. A ma grande surprise, j’ai pris le truc immédiatement. En 30 secondes, je vérifiais la météo. Ensuite je consultais les pris d’actions. De façon surprenante, il décrit même les graphiques de la bourse, quelque chose auquel les aveugle n’avaient jamais eu accès. Adopté ! […]

(Ma mère) a pris son téléphone et m’a envoyé un SMS. En quelques secondes, mon iPhone m’a prévenu, et prononcé son nom. J’ai simplement passé mes doigts dessus et il a lu son message “Hi Austin”. […]

J’ai expérimenté de nombreuses technologies pour les aveugles, et je peux dire avec certitude que l’iPohone représente la chose la plus révolutionnaire qui soit arrivée pour les aveugles, au minimum dans les dix dernières années. Quinze ou vingt ans en arrière nous reportent à l’époque de Braill’n Speak, que j’ai aimé de la même façon, et j’ai du mal à désigner celui des deux qui est le plus révolutionnaire. […]

Les applications rencontrent les mêmes problèmes d’accessibilité que dans n’importe quel environnement graphique. Apple a bien fait son travail en donnant des guidelines pour les développeurs d’applications, que je leur demande instamment de suivre. N’importe quel aveugle utilisant un ordinateur a rencontré les mêmes problèmes, que ce soit dans Windows, Mac ou Gnome : des boutons et des champs sans étiquette, des contrôles difficiles à atteindre, ou dans les cas extrêmes, aucune accessibilité. […] Les applications correctement développées ont une qualité que les aveugles n’ont jamais expérimenté. […]

iTunes demeure quasiment inutilisable pour les aveugles. (…]

L’autre nuit, j’ai téléchargé une application appelée “Color Identifier“. Elle utilise la caméra de l’iPhone et prononce les noms des couleurs. Elle utilise une table où chaque couleur a une identification avec 6 positions haxadécimales, soit en tout seize millions de couleurs. Certaines d’entre elles ont des noms surréalistes, comme “Orange Atomique”, “Cosmique”, “Vert Hippie”, “Opium”, “Blanc-Noir”. Ces noms, combninés avec ce qui semble être une hausse du niveau de sérotonine procure une sensation assez pyschédélique.

[…]

Le lendemain, je suis sorti. J’ai “regardé” vers le ciel. J’ai entendu des couleurs comme “Horizons”, “Espaces Extérieurs” et de nombreuses nuances de bleu et de gris. J’ai utilisé les couleurs pour trouver mes plants de potiron, en sélectionnant le vert au milieu des bruns et de la pierre. J’ai passé dix minutes à “regarder” mes plants de potiron avec leurs feuilles vertes et “gingembre citron”. J’ai marché à travers ma cour, et j’ai vu une fleur bleue, j’ai ensuite trouvé l’abri brun et je suis retourné vers la maison grise. Ma tête explosait. J’ai regardé le coucher de soleil, écoutant les couleurs changer au fur et à mesure que le ciel s’assombrissait. Le soir suivant, j’ai eu une conversation avec Maman au sujet du ciel qui était vraiment plus bleu ce jour là.”

Utiliser VoiceOver

Le lancement de VoiceOver est très simple : un triple clic sur le bouton d’accueil, ou bien commande+F5. Comme il est installé en standard, cela permet aux aveugles de tester n’importe quel produit Apple en magasin.

Les “voix” françaises sont faites par Nuance, l’éditeur de Dragon Naturally Speaking. Une version “low quality” peut être activée, notamment quand la 3G peine un peu.

Vous pouvez aussi trouver un podcast parlant de VoiceOver sur EdenCast