C’est du 18 au 24 novembre 2013, et c’est la semaine de mobilisation en faveur de l’emploi des personnes handicapées. Vous avez sûrement vu déjà passer le visuel, car la publicité est présente sur les plus grands portails, et dans les journaux.

La semaine pour l'emploi des handicapés

La semaine pour l’emploi des handicapés

Organisée chaque année depuis maintenant dix-sept ans par l’ADAPT, la semaine pour l’emploi a pour objectif d’informer sur les difficultés qu’ont les handicapés à trouver un emploi, alors que, souvent, de simple mesures d’adaptation permettraient un travail normal.

En effet, les personnes handicapées ont un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale, et cette situation se détériore régulièrement.

On parle bien de chômage : il s’agit donc de personnes aptes à travailler, et dont, aujourd’hui, en France, 20% sont au chômage, alors que le le taux de chômage global en France est de 10%. Et surtout, alors que le taux de chômage global croit de 5,4% en un an, ce qui est déjà énorme, le taux de chômage des handicapés augmente, quasiment 14% sur la même période, plus du double !

On sait que de nombreuses entreprises préfèrent payer des amendes plutôt que de respecter le quota de travailleurs handicapés imposé par la loi. Par crainte, par ignorance, par facilité : l’accessibilité universelle, les aménagements de poste auraient un coût supérieur aux amendes (alors qu’ils peuvent aussi être financés par des aides).

Avoir un emploi, c’est la première condition pour une insertion réussie. Outre l’indépendance financière, l’emploi permet de mener une vie normale, et d’avoir sa place dans la société. Le handicap peut d’ailleurs être sournois : les personnes concernées par ces difficultés ne sont pas seulement des gens avec un handicap de naissance, mais, le plus souvent, des gens qui ont subi des accidents, ou qu’une maladie professionnelle (comme le syndrome du canal carpien, un trouble musculo squelettique) a rendu inaptes à exercer leur emploi, tout en pouvant parfaitement continuer à travailler dans des conditions moins pénibles.

C’est d’ailleurs ce que raconte une des vidéos du site, que nous avons rajoutée à notre playlist “handicap” sur notre chaîne Youtube

 Sensibiliser, car l’arsenal législatif ne suffit pas

C’est le point essentiel de cet action, qui, cette année, est tournée vers les jeunes.

La loi du 11 février 2005 s’impose à toutes les entreprises de plus de vingt salariés. Cela représente environ 300.000 entreprises en France… largement assez pour employer de nombreuses personnes. Mais quand on va sur des sites comme handicap-job, on voit souvent revenir les mêmes noms, souvent d’ailleurs de grosses sociétés.

La semaine pour l’emploi vise donc à élargir le nombre d’entreprises qui emploient des handicapés, et tout particulièrement le nombre de PME.