orthodontie enfant

Orthodontie chez l’enfant : à quel âge ?

Votre médecin traitant vous a conseillé d’emmener votre enfant voir l’orthodontiste ?

Ou bien alors, cela fait suite au dépistage scolaire obligatoire ?

Ne vous inquiétez pas, ceci n’est pas une fatalité !

Nous allons vous expliquer :

A quel âge peut-on commencer un traitement orthodontique ?

La majeure partie des enfants qui viennent au cabinet d’orthodontie ont entre 8 et 10 ans : c’est l’âge auquel les dents de lait cohabitent avec les dents définitives.

Généralement, les enfants ont été vus à cet âge-là par la médecine scolaire, et elle leur a conseillé – si cela s’avérait judicieux – d’aller consulter un orthodontiste.

Traitement précoce ou phase d’interception

Parfois, il  est nécessaire de consulter plus tôt, on parle alors de traitement précoce ou d’interception.

C’est le cas lorsque l’on constate de gros décalages des mâchoires ou des problèmes d’ordre fonctionnels (comme ceux liés à la succion du pouce, par exemple).

Traitement plus tardif

A l’inverse, la prescription d’un traitement pourra être bien plus tardive lorsque l’on constate des retards d’éruption, par exemple.

Ce phénomène est assez fréquent chez les garçons.

Cas usuels de consultation chez l’orthodontiste

Les principaux cas de consultation des enfants chez l’orthodontiste sont les suivants :

  • La béance  (souvent liée à la succion du pouce)
  • Le manque de place et les malpositions
  • La Prognathie (mâchoire supérieure en retrait et/ou mâchoire inférieure proéminente)
  • La Rétrognathie (mâchoire supérieure proéminente et/ou mâchoire inférieure en retrait)

La croissance aide à obtenir de meilleurs résultats

Pour amener les dents vers leur position optimale, l’orthodontiste s’appuie sur le phénomène de croissance afin d’obtenir les meilleurs déplacements dentaires.

Pour cela, il faudra avoir débuté le traitement légèrement avant, de sorte qu’il soit bien en place à la période correspondant au maximum de croissance.

Prise en charge de la Sécurité Sociale

Dans tous les cas de figure, pour que le patient soit bien pris en charge par la Sécurité Sociale, le traitement orthodontique devra débuter avant les 16 ans de l’enfant.

Enfin, si la croissance est terminée, les traitements orthodontiques proposés seront plutôt ceux proposés aux patients adultes.