C’est malheureusement particulièrement d’actualité en ce moment, qu’on ait été touché directement ou pas par les attentats de Paris, qu’on fasse partie des personnes qui ont peur des conséquences, qui n’osent plus sortir de chez elles par crainte de représailles ou de nouvelles violences. Les huiles essentielles et l’aromathérapie sont faciles à utiliser, et peuvent apporter un réel soulagement.

Par contre, pour les survivants et les proches des victimes, l’aromathérapie ne peut être qu’une aide secondaire, il est indispensable de se faire aider par un professionnel.

Femme sur fond de source, avec une bouteille d'HE

Les huiles essentielles : bien les choisir pour lutter contre le stress et l’anxiété

L’huile essentielle de lavande vraie, contre les tensions et l’anxiété

La lavande vraie (Lavandula angustifolia), à ne pas confondre avec la lavande aspic, efficace contre les brûlures, est une de ces huiles essentielles de base, presque « bonne à tout faire ». Elle a l’avantage d’être à la fois calmante et énergisante : elle permet de lutter contre le stress, l’anxiété et redonne du tonus et de l’énergie quand on est dans un état de grande fatigue nerveuse ou de dépression.

En utilisation sur la peau, il est essentiel de la diluer dans une huile neutre, car elle est irritante. Sinon, elle s’utilise aussi en diffusion, en usage interne (une utilisation très simple, trois gouttes sur un morceau de sucre qu’on laisse ensuite fondre dans la bouche).

Brin de lavande et huile essentielle

L’huile essentielle de lavande, associée à des sels de bains, pour un rituel relaxant

On peut aussi l’utiliser en versant une ou deux gouttes sur son oreiller, ce qui rappelle le linge bien propre de nos grand-mères. Ou dans un bain, en ayant préalablement dilué l’huile essentielle dans le produit pour le bain moussant ou dans du sel, car mise directement dans l’eau, elle restera en gouttes.

Enfin, rien n’empêche de profiter au quotidien de l’odeur de lavande, avec les petits bouquets à mettre dans vos armoires et vos tiroirs, ou même une eau de Cologne à base de lavande…

L’huile essentielle d’encens contre les peurs et la nervosité

L’encens, avant d’être un bâtonnet à brûler, est un végétal. L’huile essentielle d’encens (Boswellia carterii), qu’on appelle aussi Oliban (du mot arabe Louban) est tirée de la résine d’un arbre utilisé pour ses propriétés odorantes et antiseptiques depuis l’antiquité.

Homme de dos, méditant

Depuis toujours, l’encens facilite la méditation et le retour à la sérénité

En application cutanée, elle est surtout antiseptique. En inhalation (diffusion dans une pièce, gouttes d’huiles sur un mouchoir, à respirer), elle permet de favoriser la médiation et le calme, de casser les pensées négatives et le petit cinéma intérieur. En massage le long de la colonne vertébrale, elle est énergisante.

Son parfum est très caractéristique, c’est un parfum épicé, boisé, résineux avec une petite pointe de citron. Certaines personnes ne l’apprécient pas quand il est trop fort.

L’huile essentielle d’encens est déconseillée en début de grossesse.

L’huile essentielle de bois de santal, contre le chagrin et l’anxiété

Le bois de santal blanc (Santalum album) peut être utilisé en diffusion, ou en gouttes à respirer. Cette huile essentielle est à la fois cardio-tonique et calmante, c’est à dire qu’elle apaise et décrispe tout en donnant de l’énergie. Son utilisation principale est plutôt liée à ses propriétés cicatrisantes et antiseptiques, néanmoins elle peut être particulièrement utile pour le traitement de la dépression masculine, car elle stimule la production de testostérones.

Copeaux de bois de santal rouge

C’est à partir des copeaux de bois de santal (ici du bois de santal rouge) que l’huile essentielle est produite, avec une distillation à la vapeur

Elle aide à se recentrer et à calmer les pensées négatives qui tournent en rond. C’est un parfum à diffuser si vous faites de la méditation.

Attention aux imitations : l’huile essentielle de santal blanc est chère, car la distillation à la vapeur des copeaux de bois, qui permet de dégager l’huile essentielle, prend beaucoup de temps. Aussi on propose parfois une huile essentielle de santal jaune, qui aurait les mêmes propriétés et qui serait un substitut dû à la surexploitation du santal blanc. Il n’en est rien, préférez toujours le santal blanc.

Comme pour l’huile essentielle d’encens, vous pouvez aussi profiter de ses propriétés en brûlant des bâtonnets d’encens parfumés au santal.

L’huile essentielle d’ylang-ylang contre le stress et la nervosité

L’huile essentielle d’Ylang-Ylang complète (Cananga odorata totum) est une huile relaxante, qui va permettre de lutter contre beaucoup de manifestations physiques du stress. Quand vos muscles se tétanisent, quand votre coeur s’emballent, quand la tension monte, au sens propre du terme, quand on suffoque à cause de l’angoisse ou du chagrin, quand arrivent la spasmophilie ou la tachycardie, l’huile essentielle d’ylang-ylang apporte la détente et le calme. Elle permet aussi de lutter contre les troubles du sommeil et les cauchemars.

Elle se caractérise par un parfum puissant, qui peut ne pas plaire à tout le monde.

En utilisation externe, elle doit être diluée dans une huile neutre. Elle est déconseillée aux femmes enceintes et qui allaitent. Utilisée en excès, elle peut provoquer des maux de têtes. Enfin, à cause de ses propriétés contre l’hypertension, elle est déconseillée aux personnes hypotendues.

L’huile essentielle de menthe poivrée contre le choc et ses conséquences

L’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) fait partie de la grande famille des huiles qui rééquilibrent le système nerveux et redonnent optimisme et dynamisme.

Elle permet aussi de lutter contre des troubles psychosomatiques liés au choc et à la dépression, comme les malaises vagaux et les vertiges ou les maux de tête. L’alcool de menthe était traditionnellement utilisé sur un sucre, pour ranimer les femmes qui avaient « des vapeurs ».

Elle décontracte les muscles, apaise le système nerveux. Elle est aussi rafraîchissante.

Attention, c’est une huile essentielle puissante. Elle est contre-indiquée en cas de grossesse et lors de l’allaitement, toxique pour les jeunes enfants et les personnes âgées.

Elle ne doit pas être utilisée pure sur la peau, mais diluée dans une huile neutre. En cas d’abus, elle peut provoquer une sensation de grand froid désagréable.

Trois huiles essentielles d’agrume pour la détente et le sommeil

Orange douce (Citrus sinensis ou Citrus aurantium), petit grain bigaradier appelé aussi orange amère (Citrus aurantium) et mandarine (Citrus reticulata) sont trois huiles essentielles calmantes, qui aident à trouver le sommeil. L’orange douce et le petit grain bigaradier aident aussi à lutter contre la déprime et les pensées négatives.

Dans la journée, on les utilisera avec une ou deux gouttes pures, au creux des poignets, que l’on va respirer au moment où le stress arrive. Pour un effet calmant sur la journée, il vaut mieux diluer deux ou trois gouttes dans une huile végétale, et répéter le massage des poignets deux ou trois fois dans la journée.

L’orange douce et la mandarine peuvent aussi être avalées, en mélangeant deux ou trois gouttes dans une cuillère à café de miel ou d’huile d’olive, ou sur un sucre, trois fois par jour.

Le soir, avant de dormir, trois à cinq gouttes en massage sur le plexus solaire, et / ou la diffusion d’une dizaine de gouttes dans la chambre une heure avant le coucher.

Attention : je vous rappelle que toutes les huiles essentielles d’agrumes sont photosensibilisantes. Si vous vivez au soleil, évitez l’application sur la peau pendant la journée, et préférez respirer une ou deux gouttes versées dans un mouchoir.

La camomille romaine contre le choc nerveux

La camomille romaine ou noble (Chamaemelum nobile) est une huile essentielle assez chère, mais beaucoup plus efficace que la camomille allemande.

On peut l’utiliser pure sur la peau, avec deux gouttes que l’on masse sur le plexus solaire. En cas de difficulté (vous n’allez pas vous déshabiller en public, non plus), respirer l’huile essentielle est aussi très efficace, soit directement en ouvrant le flacon, soit en mettant une goutte juste sous les narines. Par contre, vu le prix de cette huile essentielle, la méthode du mouchoir parfumé, c’est du gâchis.

Fleur blanche au coeur jaune de camomille romaine

Chamaemelum nobile, une fleur toute simple aux vertus puissantes

Et bien sûr, vous pouvez bénéficier des vertus de la camomille avec une infusion, à boire avant le coucher, de façon traditionnelle, ou en remplacement de la pause café, vous n’avez pas besoin d’excitation !

L’huile essentielle de marjolaine contre la colère et les chocs traumatiques

Il est préférable d’utiliser l’huile essentielle de marjolaine (Origanum majorana) diluée dans une huile végétale car elle peut irriter les peaux sensibles.

Elle s’applique sur le plexus solaire et la plante des pieds, ou sur les poignets. Elle permet de lutter contre les crises de colères, c’est une huile rééquilibrante, utile donc pour surmonter un choc et diminuer le stress. Elle permet aussi de lutter contre les symptômes du stress, comme la spasmophilie, les palpitations ou l’hypertension.

Faire son propre mélange d’huiles essentielles

Préparation d'un mélange d'huiles essentielles

Le bon dosage et le temps de repos sont essentiels

Vous pouvez faire un mélange qui sera plus facile à utiliser qu’une panoplie d’huiles essentielles.

Pour un mélange efficace, choisissez quatre huiles différentes, cinq au maximum, qui se complètent dans leurs effets, qui s’utilisent de la même façon, et dont les parfums se complètement agréablement pour vous (surtout si vous destinez le mélange à une utilisation en diffusion).

Une méthode pratique est de mélanger les huiles (par exemple cinq gouttes de chaque) dans une huile neutre qui représente deux à cinq fois le volume d’huiles essentielles, en fonction de leur impact sur la peau. Si vous utilisez beaucoup d’huiles qui risquent d’irriter, il faut mettre plus d’huile neutre. Bien mélanger dans un flacon, puis fermer hermétiquement et laisser reposer un jour ou deux, en attendant que le mélange soit parfaitement homogène.

Ensuite, utilisez à la pipette, dans les proportions habituelles.