On avait déjà vu son blog, qui est dans l’annuaire… Wheelcome, au début, c’était un « simple » blog d’une parisienne en fauteuil roulant. Un « simple » blog, mais un blog bourré d’humour, d’intelligence et de dynamisme. Et de ce blog est sorti une aventure ! Non contente d’écrire avec talent, Charlotte a envie de bouger. Elle a souvent parlé des problèmes d’accessibilité, soit de façon « globale » quand elle explique pourquoi, malgré la loi [2015 c’est maintenant] la France ne sera jamais accessible, soit quand elle raconte ses (més)aventures dans le métro parisien ou tout simplement pour aller sur la terrasse d’un ami.

Les déplacements sont une véritable galère pour une personne en fauteuil roulant. Quand elle a voiture et conducteur – ou voiture aménagée qu’elle peut conduire elle-même – elle se heurte au squat des places de parking réservées, celles qui sont si tentantes parce qu’elles sont grandes et disponibles… et que le gros malotru qui les squatte n’a aucune, mais alors aucune idée d’à quel point cet espace est nécessaire pour manoeuvrer un fauteuil roulant.

Et quand la personne n’a pas de voiture, il faut recourir à des sociétés de transports spécialisées. Les voitures adaptées sont rares, et chères. Au lieu de 30 € / jour en moyenne, cela coûte 150 € / jour, il faut planifier longtemps à l’avance…

L’idée Wheeliz ? la location de voitures aménagées entre particuliers

Dans la foulée des Drivy et autres Buzzcar, faire un site de location de voitures aménagées entre particuliers.

Cela a démarré en novembre 2014, quand Charlotte lance une campagne de financement sur Kiss Kiss Bank pour récolter les 15.000 € nécessaires pour faire le site et assurer correctement les participants.

Campagne qui se termine avec un bel excédent, à plus de 20.000 € début janvier. Et aujourd’hui, comme prévu, la version bêta du site est en ligne ! Avec déjà la possibilité de louer des voitures entre particuliers, et bientôt des services complémentaires (mise à disposition de la voiture si loueur et locataire ne peuvent pas se déplacer, et mise à disposition d’un chauffeur pour les personnes seules).

La collecte de fonds de Wheeliz

La collecte de fonds de Wheeliz

Sans internet, cette aventure n’aurait sans doute pas vu le jour. Car Charlotte l’explique, c’est son blog, ce sont ses lecteurs qui l’ont encouragée. Et c’est aussi ce nouveau mode de financement, le crowd-funding, qui permet de démarrer ce type d’activité sans avoir à s’endetter auprès des banques.