Veolia Water STI, dans le cadre du lancement de sa nouvelle gamme d’appareils de production d’eau pour les laboratoires Purelab Chorus, a mené avec Elga Labwater une étude auprès des professionnels des laboratoires pour mieux comprendre les différents usages qu’ils font de l’eau. De nombreux scientifiques, issus de domaines variés (industrie cosmétique, laboratoires de recherche, industrie pharmaceutique), ont ainsi été interrogés sur leur utilisation de l’eau pure dans le cadre de leur travail, leurs besoins et exigences à l’égard de cette eau, etc.

Plusieurs usages pour l’eau ultra pure

Eau de laboratoireUtiliser une eau de qualité est en effet un impératif en laboratoire : elle est une des conditions de la validité des résultats de l’expérience qui est réalisée, dans la mesure où la présence de polluants est susceptible de venir fausser celle-ci. L’eau ultra pure sert par exemple :

  • A augmenter la durée de vie des appareils. Les appareils utilisés en laboratoire sont sensibles à la présence d’impuretés. Ces dernières peuvent être à l’origine d’usures précoces, comme dans le cas d’un chromatographe, ou encore provoquer un entartrage de la machine, en cas de formation de calcaire lors de l’utilisation d’un autoclave.
  • A ne pas fausser les résultats d’une expérience. Les impuretés présentes dans l’eau peuvent venir interférer avec la manipulation et entraîner une réaction chimique non souhaitée. Lorsque l’eau est de qualité ultra pure, de telles interactions ne risquent pas de survenir.

Tous les domaines scientifiques sont ainsi concernés par l’utilisation de l’eau ultra pure (électrochimie, biologie moléculaire, chromatographie, etc.).

Des conseils sur l’emploi de l’eau purifiée

Les réponses obtenues auprès des scientifiques et des professionnels suite à l’étude « L’eau dans mon labo » ont permis de mettre en évidence plusieurs points de vigilance lors de l’utilisation et la manipulation d’eau purifiée en laboratoire.

L’eau ultra pure, tout d’abord, doit être utilisée immédiatement : il ne faut pas la conserver, car elle risque de se contaminer, ne serait-ce qu’au contact de l’air (absorption de CO2). Il faut aussi prendre des précautions par rapport à l’appareil de purification d’eau utilisé. Celui-ci doit être régulièrement entretenu et désinfecté pour éviter toute contamination, susceptible d’altérer les résultats d’une expérience.

En cas d’interrogation sur votre générateur d’eau purifiée ou sur l’utilisation que vous faites de l’eau ultra pure dans votre laboratoire, vous pouvez interroger les experts de Veolia Water STI et venir compléter la FAQ avec votre question. Ces experts, spécialisés dans les secteurs de la recherche, aussi bien publique qu’en industrie, ont l’habitude de traiter des problématiques d’eau en laboratoire.

Pour consulter l’étude « L’eau dans mon labo » et poser votre question aux experts : http://leaudansmonlabo.net