Le sommeil est essentiel au bien-être. Aussi, les troubles du sommeil peuvent avoir de lourdes répercussions sur la vie quotidienne. En effet, une fatigue intense, des performances intellectuelles réduites,une difficulté accrue à gérer le stress, à se concentrer… peuvent dégrader de façon significative la qualité de vie.

Quels sont les différents troubles du sommeil?

Il existe différents troubles du sommeil. Voici les principaux:

  • L’insomnie: il s’agit d’une difficulté à s’endormir. Le risque majeur pour les individus souffrant d’insomnie est de tomber progressivement dans un cercle vicieux qui peut se traduire de la façon suivante: ne parvenant pas à s’endormir, l’insomniaque s’inquiète pour ses performances du lendemain, ce qui augmente son stress. Il va alors tenter diverses stratégies pour trouver le sommeil, mais l’échec de celles-ci vont placer la personne dans un état de frustration l’empêchant ainsi de s’endormir… Le problème dans ce type de schéma est que la personne en souffrance, fatiguée, voire épuisée, va être tentée d’utiliser des substances comme l’alcool ou des opiacés pour s’endormir. C’est pourquoi, avant d’en arriver à ce type de consommation anarchique, il est important de consulter un médecin et de suivre le traitement médical préconisé.
  • Les cauchemars: ils se manifestent surtout chez les enfants et traduisent souvent certaines de leurs peurs. Généralement, il suffit de rassurer l’enfant sur ces peurs pour que les cauchemars s’estompent. Cependant, certains cauchemars peuvent être liés à un traumatisme psychologique grave (des traumatisme de guerre, par exemple). Ce type de cauchemars sont le plus souvent récurrents et sont d’une netteté et d’une violence saisissante. Dans ce cas, un accompagnement psychologique est souvent nécessaire.
  • Les terreur nocturnes: elles se manifestent durant le sommeil de la façon suivante: la personne se redresse soudainement et hurle, comme si elle était terrorisée. Puis la personne se rendort sans se souvenir de quoi que ce soit au réveil. Bien qu’impressionnantes, les terreurs nocturnes sont généralement sans gravité.
  • La peur de l’obscurité chez les enfants peut également perturber son endormissement et indirectement son sommeil. En effet, un enfant qui a peur du noir va tenter de repousser par tout les moyen l’heure de son coucher et son anxiété risque de provoquer des cauchemars ou de le réveiller en pleine nuit.

Bien qu’un accompagnement psychologique ne soit pas nécessaire pour la plupart de ces troubles, il faut tout de même rester vigilant sur leur progression. En effet, ces troubles peuvent rapidement prendre des proportions importantes au point que la personne souffrant d’un trouble du sommeil tel que l’insomnie, se retrouve dans l’incapacité de gérer les conséquences d’un manque de sommeil. Dans ce cas, consulter un médecin, voire un psychologue devient indispensable.