C’est entendu, il faut être propre. Pas comme certaines stars qui reconnaissent ne pas se laver les mains après être allées aux toilettes.  Une bonne hygiène des mains ne s’arrête pas là, chaque année des médecins recommandent même d’éviter la poignée de main.

Si vous êtes sensible au moindre virus et aux bactéries, vous devriez peut-être faire attention à votre hygiène des mains. En effet et vous le savez, il est très facile d’attraper le moindre virus en serrant une poignée de main, en touchant la rampe du métro ou autre… et si par malheur vous vous rongez les ongles ou autre, le pire peut arriver !

Le lavage des mains « parfait »

Un bon lavage des mains est :

un lavage fréquent
On ne se lave pas les mains uniquement quand elles sont visiblement sales, mais après chaque occasion d’entrer en contact avec des bactéries : toilettes, éternuements, toucher une rampe dans le métro, avant et après avoir préparé des aliments (en particulier la viande et le poisson)
un lavage complet
On enlève ses bagues, on nettoie non seulement les mains, mais les poignets, et on nettoie sous les ongles.
un lavage long
sans aller jusqu’au lavage médical, qui dure une dizaine de minutes, il faut prendre le temps de bien se laver les mains, en les mouillant complètement, en faisant bien mousser le savon et en rinçant abondamment, ce qui prend une à deux minutes
Une personne passe ses mains sou l'eau

Il faut se mouiller complètement les mains, pas comme ici.

Le séchage aussi a son importance : évitez les séchoirs à air chaud, qui sont une mine de bactéries, ou des serviettes humides utilisées par tout le monde. Dans les lieux publics, la solution la plus hygiénique semble être la serviette en papier jetable, même si ce n’est pas très écologique !

Les produits pour l’hygiène des mains

Utiliser un gel hydroalcoolique

On n’est pas toujours en position de se laver facilement les mains. D’où la vogue, depuis quelques années, des gels hydroalcooliques, dont quelques gouttes suffisent pour désinfecter les mains.

C’est un gel en flacon qui s’utilise sans rinçage : une goutte dans la paume des mains, puis vous frottez en passant bien entre les doigts et sur les mains et ce geste pourra déjà vous sauver de quelques microbes !

Il présente néanmoins plusieurs inconvénients, qui font qu’il doit être réservé à un usage ponctuel :

  • pour être efficace, il doit être appliqué sur une peau sèche et sans souillure (terre, poussière…)
  • la présence d’alcool et sa déshydratation fait qu’il est mauvais pour la peau et la dessèche énormément
  • toujours à cause de cette concentration en alcool, il est plutôt toxique pour l’environnement
  • enfin, utilisé trop systématiquement, il finit par détruire une faune bactérienne normale et utile et, paradoxalement, faire une sélection de bactéries résistantes.

Les savons

C’est pourquoi le gel hydroalcoolique n’exclut pas un bon lavage des mains, bien au contraire. Ce gel est un produit à usage antiseptique et non un savon. Certaines marques, comme Anios, se sont spécialisées dans les savon. Elle propose un savon doux haute fréquence, excellent pour les peaux fragiles et sensibles et qui hydrate bien la peau contrairement à certains savons qui la dessèchent. Bien souvent il sera recommandé dans les hôpitaux et cliniques ou cabinets de médecin en raison des 2 grands formats qu’il propose (1 et 5 L), mais il existe aussi en formats 250 et 500 ml utilisables à la maison.

Chez vous, vous pouvez utiliser le savon de votre choix, pourquoi pas un savon bio ou un savon ayurvédique ? Mais le plus simple des savons de Marseille fera l’affaire.

Les crèmes protectrices

Puis pour continuer dans l’hygiène parfaite des mains, on trouve aussi des crème mains protectrices, comme celle d’Anios , toujours. Constituée de karité, elle protège bien les mains des agressions dues à la manipulation de produits chimiques et qui les adoucit considérablement. Autre point positif de cette crème, c’est que contrairement à beaucoup de crèmes pour les mains, elle n’est absolument pas grasse et ne donne pas de sensation désagréable de mains glissantes !

Mais les crèmes protectrices sont un complément au lavage des mains. Surtout en hiver elles évitent à la peau de souffrir des intempéries et des lavages « trop » fréquents, par contre, elles n’ont pas d’action anti-bactérienne

La paire de gants

La paire de gants reste une des protections les plus efficaces. A condition, bien sûr, de se laver les mains avant d’enfiler ses gants, pour éviter de transporter à l’intérieur toutes les bactéries et les germes récupérés précédemment.

(Cet article a été initialement publié le 13 mars 2012, puis réactualisé).