syndrome pied main boucheLe syndrome « pied-main-bouche », cette une pathologie au nom bizarre, est souvent mal connu. C’est une maladie infectieuse qui touche les enfants âgés de 6 mois à 4 ans, surtout quand ils sont en collectivité. Cette pathologie de type viral est généralement bénigne. Elle survient durant la période qui s’étale du printemps à l’automne.

Les causes de ce syndrome

Les virus responsables de la maladie « pied-main-bouche » sont du genre entérovirus, des virus qui se développent dans le système gastro-intestinal. Il s’agit en l’occurrence du virus Coxsackie A16 et de l’entérovirus 71.

Les symptômes de ce syndrome

L’incubation du virus responsable de cette maladie dure de 3 à 6 jours. Cette période passée, différents symptômes apparaissent :

  • Une éruption cutanée : de petits boutons rouges qui apparaissent sur les pieds, les mains, autour de la bouche et même à l’intérieur. Ces aphtes peuvent être douloureux.
  • Néanmoins, contrairement aux boutons de la varicelle, ceux du syndrome « pied-main-bouche » ne démangent pas et ne forment pas de croûte.
  • Une légère hausse de la température
  • Un manque d’appétit
  • Des douleurs au ventre
  • Des maux de gorge

Il arrive, mais rarement, que le virus s’attaque au cœur, aux poumons et même au cerveau. L’inflammation s’aggrave et peut même être fatale à l’enfant. D’où la nécessité de bien surveiller son évolution.

Comment traiter cette pathologie ?

La plupart du temps, cette pathologie ne nécessite pas de traitement. L’enfant guérit spontanément. Les boutons disparaissent d’eux-mêmes.

Dans certains cas, le pédiatre pourrait prescrire un traitement :

  • Des antipyrétiques : ce sont des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui servent surtout le confort de l’enfant
  • Des antiseptiques pour désinfecter les lésions causées par l’éruption des boutons.
  • Du paracétamol pour soulager les hausses de température ainsi que les douleurs. Un traitement à base de
  • De la codéine pour calmer les douleurs non apaisées par le paracétamol
  • Un traitement local pour les lésions buccales douloureuses.

Le risque de contagion

Le virus de la maladie « pied-main-bouche » se transmet par les sécrétions nasales, la salive et les selles. La toux et les éternuements favorisent aussi sa propagation dans l’air.
Les risques de contagion persistent tant que les boutons et les aphtes n’ont pas complètement disparu. Ils augmentent davantage dans les lieux de collectivité, comme les crèches, les écoles, les cantines et les piscines.

Les bons gestes

  • Une bonne hygiène réduit les risques de contamination par le virus : veillez notamment à ce que votre enfant se lave bien les mains en sortant des toilettes.
  • En cas de toux ou d’éternuement, pensez à vous couvrir la bouche et le nez.
  • Utilisez des mouchoirs jetables pour vous essuyer le nez et la bouche.
  • En cas de contamination, évitez de partager les couverts, les tasses, les serviettes, etc.
  • Sa bouche étant endolorie, évitez de donner à votre enfant des plats trop chauds ou trop épicés. Évitez-lui aussi les boissons acides.